陶治国--吉林频道--人民网

2018-10-16 00:01 来源:宣城新闻网

  陶治国--吉林频道--人民网

  毛泽东率先走向城楼的平台,他坐在中间圆桌的东首,紧挨着的是西哈努克亲王,董必武坐在西哈努克右侧。“我的职业生涯,我的写作,我感兴趣的一切,都教会我不能随意选择主题。

1月18日,A股上市公司三垒股份发布公告称,公司拟收购北京美吉姆教育科技股份有限公司。四川最有名的佛像当然是乐山大佛,每年都吸引着不计其数的游客。

  蒋氏家族中第二代蒋经国、蒋纬国、第三代蒋孝文、蒋孝武、蒋孝勇,蒋家三代6个男人都已经作古(除了刚归宗认祖的章孝严和已去世的章孝慈外),留下一门六位寡妇,不胜凄凉。湘军湘人的集体爆发,是前世注定,还是后天写成?为了寻找答案,我来到了他们的源头——湖南湘乡。

  拍卖场上,比落槌的数字更重要的,当是文脉的传承。”值得一提的是,这段札记纸上还贴有一小片蚕茧纸,或许是为了便于人们了解实物的全貌,黏住的仅仅是纸片两端,这样,人们便可透过没有黏住的部分直接获得对纸质的感受。

1908年,光绪和慈禧同日死去。

  经卷刻印的是佛教重要经典《一切如来心秘密全身舍利宝箧印陀罗尼经》(简称《宝箧印经》),书写诵读此经,或纳入塔中礼拜,被认为能够消除罪障,长寿延年,功德无量。

  这么读来,长征的人情味出来了。1928年4月,以旅沪台湾革命青年为骨干的台湾共产党在上海租界一家照相馆的二楼上成立,后被人俗称“老台共”。

  但是两个卫兵的回忆录,又有什么可看之处呢?与著名将领的角度不同,他们并没有描写改变历史的种种原因,而是在写历史改变时他和周围人是怎么跟着改变的。

  ”  这里的“精力过人”,是对此前笔者给她信中所言的回应。这个决定与七七决定精神是一致的。

  长久以来,早教机构通常落脚于商场、写字楼等人流密集之处。

  巴黎至所有法国城市的距离,都是从巴黎圣母院前广场开始算的,堪称是巴黎中心的中心。

  过去肉体非常重要,你是不是健康的,强不强壮,身体的肌理活力是不是活跃。550年高洋(高欢次子)继任东魏丞相,建立北齐政权,追崇父亲和大哥为帝。

  他们希望通过这次战争的胜利来提高皇帝的威望,然后夺取慈禧太后手中的权利,由于珍妃的不断怂恿,还有名流的不停的蛊惑,光绪皇帝驳回了李鸿章增加军费拨款,添置军械的主张,轻易的与日本军队开战了。她梦见一轮火红的太阳,钻到她的肚中,变成了一个小男孩。

  为了能更全面、系统地了解唐太宗的思想和制度体系,韩昇遍览唐代史籍,重点深研了能够反映唐太宗治国精髓的《贞观政要》一书,这是唐代史学家吴兢在大量官方档案基础上编撰的,是研究唐太宗最好的历史文献。

 

  现在,请跟着我们记者的采访足迹,一道去看看川内那些著名的佛像和石刻。事后河北省文物局决定将塔内的3尊佛像搬运到河北省博物馆(今河北博物院)暂行保管。

  原本,《宝箧印经》是时居杭州的晚清诗人陈曾寿从雷峰塔废墟中觅得的,当然,彼时他所搜罗的雷峰塔藏经远不止这一卷,对于这些经卷中偶有残缺之处,他均以断卷中文字补缀,得此完璧。《危机公关道与术》中说危机是:危中藏机,机中含危,负阴抱阳,对立统一,周而复始,运行不息。

  浓厚的反思意识成为他创作的主线除了20世纪80年代初,因为觉得“人类似乎太多变”而有4年停止了写作,格拉斯一直在用他的创作对抗着流逝的时间。摘自:《革命》,作者:杨奎松,出版:广西师范大学出版社马林在1923年7月下旬离开中国。

  大佛面视东方,《中国大百科全书》开列的世界十大佛像,八仙山大佛榜上有名。尽管判断早教行业已进入衰退期,杨常也认为社区早教或许是未来的一个发展趋势。

  12月4日,《日本远东战争罪行丛书》出版座谈会在北京中国社会科学院近代历史研究所报告厅举行。不过船上的主人不再是皇室贵族,而是众生百姓。

责编:
french.xinhuanet.com
 

Des scientifiques chinois réalisent une grande percée dans l'informatique quantique

     French.xinhuanet.com | Publié le 2018-10-16 à 18:22
百度 次日,周恩来陪同拉扎克走进了毛泽东游泳池的书房,这也是周恩来住进305医院前,最后一次走进这间与自己有着深厚革命情谊的老战友的书房。


(Xinhua/Jin Liwang)

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Des scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de dépasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie à la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

Des scientifiques chinois ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à l'Institut des études avancées de Shanghai, relevant de l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC).

Ils sont convaincus que l'informatique quantique peut écraser dans une certaine mesure la capacité de traitement des superordinateurs d'aujourd'hui. Selon une analogie, l'informatique quantique, c'est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque en même temps, alors que l'informatique conventionnelle serait de lire ces livres l'un après l'autre.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine, a indiqué que l'informatique quantique exploitait le principe de superposition quantique fondamentale permettant à la fois le calcul parallèle ultra-rapide et les capacités de simulation.

En raison de l'énorme potentiel de l'informatique quantique, l'Europe et les Etats-Unis collaborent activement en la matière. Des entreprises du secteur des hautes technologies, telles que Google, Microsoft et IBM, ont également montré leur grand intérêt par rapport à la recherche sur l'informatique quantique.

L'équipe de recherche dirigée par M. Pan est en train d'explorer trois voies techniques : les systèmes basés sur des photons uniques, des atomes ultra-froids et des circuits supraconducteurs.

Récemment, Pan Jianwei et ses collègues, à savoir Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont créé deux records internationaux sur le contr?le quantique du nombre maximal de bits quantiques (ou qubits) photoniques enchevêtrés et de qubits supraconducteurs enchevêtrés.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines taches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tache d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus rapide que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Dans le système de circuit quantique supraconducteur, une équipe de recherche conjointe de Google, de la Nasa et de l'Université de Californie à Santa Barbara, a annoncé une manipulation de haute précision de 9 qubits supraconducteurs en 2015.

Aujourd'hui, l'équipe de Pan Jianwei, Zhu Xiaobo et Wang Haohua a battu ce record. Elle a développé de manière indépendante un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits supraconducteurs et a réussi à enchevêtrer les 10 qubits lors d'une opération quantique globale.

Des scientifiques chinois ambitionnent de réaliser une manipulation de 20 photons enchevêtrés d'ici la fin de cette année et tentera de concevoir et de manipuler 20 qubits supraconducteurs. Ils envisagent également de lancer une plate-forme d'informatique quantique en nuage d'ici fin 2017.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

   1 2 3   

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
Interdiction estivale de pêche dans la province du Shandong
Chine : Festival des jumeaux au Yunnan
Chine : un nouveau pont ouvert à la circulation dans le sud
Nouvelles photos de Yang Mi
Défilé d'enfants mannequins à Fuzhou
Chine : acrobatie aérienne à Zhengzhou
Chine : achèvement de l'arc du pont de Luohe
Chine : cueillette du thé au Guizhou
Retour en haut de la page

Des scientifiques chinois réalisent une grande percée dans l'informatique quantique

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-10-16 à 18:22


(Xinhua/Jin Liwang)

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Des scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de dépasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie à la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

Des scientifiques chinois ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à l'Institut des études avancées de Shanghai, relevant de l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC).

Ils sont convaincus que l'informatique quantique peut écraser dans une certaine mesure la capacité de traitement des superordinateurs d'aujourd'hui. Selon une analogie, l'informatique quantique, c'est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque en même temps, alors que l'informatique conventionnelle serait de lire ces livres l'un après l'autre.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine, a indiqué que l'informatique quantique exploitait le principe de superposition quantique fondamentale permettant à la fois le calcul parallèle ultra-rapide et les capacités de simulation.

En raison de l'énorme potentiel de l'informatique quantique, l'Europe et les Etats-Unis collaborent activement en la matière. Des entreprises du secteur des hautes technologies, telles que Google, Microsoft et IBM, ont également montré leur grand intérêt par rapport à la recherche sur l'informatique quantique.

L'équipe de recherche dirigée par M. Pan est en train d'explorer trois voies techniques : les systèmes basés sur des photons uniques, des atomes ultra-froids et des circuits supraconducteurs.

Récemment, Pan Jianwei et ses collègues, à savoir Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont créé deux records internationaux sur le contr?le quantique du nombre maximal de bits quantiques (ou qubits) photoniques enchevêtrés et de qubits supraconducteurs enchevêtrés.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines taches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tache d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus rapide que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Dans le système de circuit quantique supraconducteur, une équipe de recherche conjointe de Google, de la Nasa et de l'Université de Californie à Santa Barbara, a annoncé une manipulation de haute précision de 9 qubits supraconducteurs en 2015.

Aujourd'hui, l'équipe de Pan Jianwei, Zhu Xiaobo et Wang Haohua a battu ce record. Elle a développé de manière indépendante un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits supraconducteurs et a réussi à enchevêtrer les 10 qubits lors d'une opération quantique globale.

Des scientifiques chinois ambitionnent de réaliser une manipulation de 20 photons enchevêtrés d'ici la fin de cette année et tentera de concevoir et de manipuler 20 qubits supraconducteurs. Ils envisagent également de lancer une plate-forme d'informatique quantique en nuage d'ici fin 2017.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

   1 2 3   

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011107421362541611